A propos du Mouvement Populaire pour la Santé

Sur cette page:

1. Qu’est-ce que le Mouvement Populaire pour la Santé - MPS

2. Structure du MPS

3. Le MPS, un moteur de changement

4. Structure de gouvernance

 

1. Qu’est-ce que le Mouvement Populaire pour la Santé (MPS)

Le MPS est un réseau international réunissant des activistes de base de la santé des organisations de la société civile et des institutions universitaires du monde entier, en particulier dans les pays à faibles et moyens revenus. Nous sommes présents actuellement dans près de 70 pays.

Le monde est confronté à une crise sanitaire mondiale caractérisée par des inégalités croissantes au sein et entre les nations et par des millions de décès évitables, en particulier chez les plus défavorisés. Ces inégalités sont en grande partie dues à des structures économiques injustes qui enferment les gens dans la pauvreté et la mauvaise santé. En 2000, des militants préoccupés, des universitaires et des professionnels de la santé se sont réunis pour la première Assemblée populaire pour la santé. La Charte populaire pour la santé, notre document fondateur a alors été développée et le MPS est né.PHM

 

PCH

La Charte populaire pour la santé est le cadre dans lequel le MPS agit et propose des orientations stratégiques pour le mouvement. Elle est à la fois un outil de plaidoyer et un cadre d'action. En souscrivant à la Charte, on devient membre du MPS. La Charte populaire pour la santé approuve la déclaration d'Alma-Ata et proclame que la santé est une question sociale, économique et politique, mais par-dessus tout, un droit humain fondamental. 

 Vision du MPS :  « L'égalité, le développement écologiquement durable et la paix sont le cœur de notre vision d’un monde meilleur, un monde dans lequel une vie en bonne santé pour tous est une réalité ; un monde qui respecte, apprécie et célèbre toute vie et diversité ; un monde qui permet l’épanouissement des talents et des capacités de chacun pour s’enrichir les uns les autres ; un monde dans lequel la voix du peuple guide les décisions qui concernent nos vie. »

 Objectifs: 

  • Promouvoir la santé pour tous grâce à des actions participatives, équitables et intersectorielles et la promouvoir comme un état de droit.
  • Encourager les États et les organismes de santé à assurer un accès universel à des soins de santé de qualité, à l’éducation et aux services sociaux, en fonction des besoins des gens et non de leur capacité à payer.
  • Promouvoir la participation des populations et des organisations populaires dans la formulation, la mise en œuvre et l'évaluation de toutes les politiques et de tous les programmes sociaux et de santé.
  • Promouvoir la santé ainsi que l'équité et le développement durable et les placer en tête des priorités dans les processus décisionnels local, national et international.
  • Encourager les populations à développer leurs propres solutions aux problèmes de santé locaux.
  • Responsabiliser les autorités locales, les gouvernements nationaux, les organisations et sociétés internationales. 

2. Structure du MPS

Le MPS est un réseau de réseaux, d'organisations et de particuliers avec certains programmes financés au niveau central (pour plus d'informations, reportez-vous ci-dessous). En tant que mouvement, nous ne suivons pas des structures rigides, mais de façon générale, le MPS est structuré comme suit :  

2.1 Les cercles nationaux 

Au niveau national, le MPS se manifeste sous la forme de groupes se rassemblant au niveau national ou au niveau local. Les cercles nationaux parfois appelés « sections locales » se développent en fonction des besoins du pays, il s'agit le plus souvent de réseaux informels qui se réunissent pour une action commune autour de questions spécifiques, mais ils peuvent également être formalisés et légalisés en tant qu'organisations. Il n'existe pas de manière définie sur la façon dont le MPS s’organise localement car cela dépend du contexte local, des activités choisies et de la situation des personnes qui construisent le MPS.

 

PHM PakistanPHM BangladeshPHM IndiaPHM DRC

  

 

 

 

 

 

 2.2 Le MPS au niveau régional

Au niveau régional, le MPS a pour objectif de former des coalitions et des réseaux pour encourager le soutien, le partage et l'apprentissage. La collaboration régionale offre également une plate-forme pour l'organisation et le plaidoyer sur le thème de la gouvernance régionale et mondiale. Il construit la solidarité autour de questions spécifiques à la région et est une base solide pour l'action (locale, régionale et mondiale).

 PHM LA

Les tâches principales des structures régionales sont:

  • Soutien et développement des cercles nationaux
  • Soutien de la communication et de la collaboration entre les pays
  • Soutien de la communication bidirectionnelle entre les pays et les actions et structures mondiales
  • Renforcement de la représentativité et de la responsabilité mutuelle

 La façon dont chaque région se coordonne est définie par les besoins et le contexte de la région. Le MPS vise à employer des coordinateurs régionaux pour chaque région. Jusqu'à présent, seules l'Afrique et les régions du Moyen-Orient ont des coordinateurs.

 

Chaque région du MPS est représentée au sein du Comité de pilotage international.

Cliquez ici pour obtenir les coordonnées de votre représentant régional et des coordinateurs régionaux de liaison.

 

2.3 Cercles de campagnes

Au sein du MPS, il y a de l'espace pour créer des cercles de campagnes, qui devraient idéalement être animés par des personnes travaillant sur/étant impliquées dans les thèmes abordés.

Actuellement, les cercles de campagnes suivants ont été formés  

  • Commerce et santé - coordonnées : David Legge :  D.legge [at] latrobe.edu.au
  • Genre Santé Justice - coordonnées: Sarojini N.B. :  sarojinipr [at] gmail.com
  • Industries Extractives - coordonnées Baijayanta Mukhopadhyay :  b.mukhopadhyay [at] gmail.com 
  • Travail Juste et Sain: coordonnées: Dorothy Tegeler: dorothy [at] hesparian.org

Pour plus d’informations générales sur les thématiques n’hésitez pas à contacter

Susane Barria sur sbarria [at] phmovement.org

Anneleen De Keukelaere sur anneleen [at] phmovement.org

2.4 Réseaux affiliés

Des réseaux locaux, régionaux ou internationaux sont affiliés au MPS.

Vous trouverez ci-dessous une liste des réseaux affiliés au MPS avec un lien vers leur site web et leur profil

  

3. Le MPS, un moteur de changement

Le travail de base du MPS est celle de ses parties constituantes, en particulier les cercles nationaux et les réseaux internationaux. En tant qu'organisation en réseau, il fournit des canaux et des possibilités de communication qui relient les très divers éléments de ce vaste mouvement. Le MPS international soutient également l'élaboration de politiques ad hoc et les campagnes sur diverses questions et sujets ayant traits aux programmes de politique mondiale. Il existe un flux continu de publications, de communications et de déclarations découlant de ce genre de coordination de politiques.

 3.1 Programmes financés au niveau central

Le MPS international coordonne un certain nombre de programmes aux niveaux international et régional qui intègrent les efforts des cercles nationaux et des réseaux internationaux, ce sont: 

  • L’Assemblée populaire pour la santé (PHA) qui se tient à peu près tous les cinq ans et qui attire des organisations de la société civile et des réseaux, des mouvements sociaux, des universitaires et d'autres acteurs du monde entier. La PHA offre un espace unique de partage d'expériences, d'apprentissage mutuel et de stratégie commune pour les actions futures. La première PHA a eu lieu à Savar, au Bangladesh en décembre 2000, plus de 1453 personnes provenant de 75 pays y ont participé, la Charte populaire pour la santé y a été élaborée et approuvée. La deuxième Assemblée a eu lieu à Cuenca, en Equateur en juillet 2005, 1492 personnes de 92 pays y ont participé. La troisième Assemblée s'est tenue au Cap (Afrique du Sud) du 6 au11 juillet 2012 et environ 1000 personnes de plus de 90 pays y ont participé. 
  • Le « Global Health Watch (GHW) » est un rapport alternatif mondial sur la santé. Trois rapports ont déjà été publiés (GHW1, GHW2 et GHW3) en 2005, 2008 et fin 2011. GHW3 a été lancé lors de la conférence des déterminants sociaux de la santé, au Brésil, en octobre 2011. La planification de GHW4 a débuté en 2012.
  • LUniversité internationale et populaire pour la santé (IPHU) est le programme principal d'enseignement et de recherche du MPS. L’IPHU a organisé 20 stages de courte durée (chacun de 2 semaines) intitulés « La lutte pour la santé ». Les cours ont été organisés dans plus de 15 pays à ce jour, en 9 langues et environ 1000 activistes de la santé de plus de 60 pays y ont participé. Bon nombre de ces participants forment le noyau des cercles nationaux et de ceux qui organisent des activités.
  • La Campagne « Santé pour Tous » (SPT) est un cadre d'organisation mondiale pour les différentes actions de mobilisation par les réseaux de la société civile et les mouvements sociaux à travers le monde qui vise à informer et influencer les gouvernements pour qu'ils remédient aux faiblesses structurelles et systémiques de leurs systèmes de santé. La campagne a été lancée suite au succès de la campagne indienne  « Droit à la santé », qui a utilisée des enquêtes participatives, des audiences publiques et la documentation des cas de déni combinée à une mobilisation de masse pour informer et influencer le gouvernement afin de remédier aux faiblesses structurelles et systémiques du système de santé, en particulier dans les zones rurales. La campagne sera officiellement lancée début 2014 - surveillez cet espace pour plus de nouvelles!

 

IPHU  GHW3  RTHSA PHA3 Cape Town

 

 

 

 

 

  

3.2 Le MPS, une plateforme pour l’analyse, les campagnes, la mobilisation, le plaidoyer et la résistance

Concrètement cela se traduit par :

  • le partage et/ou le développement de ressources incluant l'analyse des questions importantes pour le MPS, par exemple, l’analyse de l'Assemblée mondiale de la santé et des résolutions du Conseil d’Administration de l’OMS ainsi que des points qui seront discutés.
  • la construction de réseaux entre les organisations et les individus pour faire campagne autour de questions identifiées conjointement.
  • la création de liens avec les communautés pour la sensibilisation et la mobilisation.
  • les actions de solidarité nationale, régionale et internationale.
  • l’organisation de formations pour le plaidoyer telle que l’IPHU.

En voici quelques exemples:

 

La campagne indienne DAS : obliger les responsables à rendre des comptesRTH India

  • Promotion de la santé au Guatemala : implication des communautés
  • La mobilisation de l'Équateur sur le thème des industries extractives
  • Les actions de solidarité en Afrique du Sud contre la xénophobie

 

 

Plusieurs des programmes du MPS fournissent l'espace pour le développement du MPS comme plate-forme pour l'action.

  • La Campagne pour la Santé pour Tous visera à construire des réseaux pour une action commune et des liens entre les communautés à travers le monde pour sensibiliser et mobiliser autour de la nécessité d'œuvrer à la santé pour tous maintenant !
  • L'Université internationale et populaire pour la santé en plus de fournir aux jeunes activistes de l'information autour des questions telles que la mondialisation et les accords commerciaux, les systèmes de santé, les déterminants sociaux de la santé, etc..., fournit également une formation en matière d'analyse et de plaidoyer.
  •  En plus d'être une source d'information actualisée en matière de recherche et d'analyse alternative, le GHW fournit un cadre pour la solidarité et des outils pour l'action.

  Les actions du MPS ne se limitent pas aux programmes coordonnés de façon centralisée par le MPS. Le MPS est un mouvement social et fournit donc l'espace et lorsque cela est possible le soutien à toutes les actions entrant dans le cadre de la Charte populaire pour la santé organisées aux niveaux communautaire, national, régional ou international.

 

3.3 Le MPS, en tant que créateur de réseaux, construit la solidarité et la collaboration

Le MPS facilite la création de réseaux et la solidarité entre les différentes luttes, réseaux et mouvements, entre les pays et à travers les différents groupes.

Cela implique :

networking at PHA3

  •  l'établissement de relations personnelles au sein et à travers les frontières (les langues, les enjeux, les luttes, le sexe, la race, etc)
  • l’encouragement du dialogue, de l'écoute et du respect
  • le partage d'expériences, d'histoires et de luttes
  • de donner un aperçu de la situation globale pour que les connexions et les réseaux soient plus évidents
  • une action concertée

 

En voici quelques exemples : iphu face to face

 

  • La Campagne DAS en Afrique Centrale et de l’Est
  • liens entre les activistes du monde de la santé et du commerce
  • liens avec le mouvement du travail au Royaume-Uni, en Afrique du Sud, etc...
  • implication dans la campagne pour le droit à l'alimentation

 

 

Bien que la plupart des actions susmentionnées se produisent à un niveau local, le MPS offre au niveau central des plates-formes pour les faciliter. Ce sont le site web, la page Facebook, les campagnes DAS, le bulletin d’informations, les communiqués de presse et le PHM exchange

Le MPS crée aussi des opportunités pour que des activistes de la santé du monde entier puissent se rencontrer lors par exemple des Universités internationales et populaires pour la santé (IPHU) ou de l’Observatoire de l'OMS (WHO Watch). Localement, les activistes du MPS mettent en place des rencontres de la société civile dans le cadre du MPS. 

Le MPS construit des alliances et des réseaux avec des activistes et des organisations partageant les mêmes idées, il s'agit de trouver un terrain d'entente pour apporter des changements, renforcer la solidarité, partager des expériences et lutter pour la santé pour tous. Aussi bien localement qu'à l'échelle mondiale, les gens appartenant au MPS répandent son message et construisent le mouvement créant une dynamique de changement.  

 

3.4 Le MPS, un pont entre le local et l'international 

Cela implique plus précisément : 

le soutien de l'articulation des points de vue locaux au sein des instances internationales

la mise en évidence de la façon dont les questions locales reflètent la dynamique mondiale

la fourniture d’analyses et de ressources qui informent les activistes locaux sur les politiques et les événements mondiaux qui affectent les pays et les communautés locales

l’accroissement de la capacité des activistes locaux à comprendre et à s'engager dans les enjeux mondiaux

PHM Africa regionIPHU Voices at global forumVoices at global forum

 

 

 

 

 

 Le MPS vise à être un pont pour : 

le développement de notre analyse de la situation dans son ensemble où les liens entre le local et l'international sont évidents

le partage de cette analyse de la situation globale

 la formation et le renforcement des capacités

En voici quelques exemples :

  • la campagne pour la propriété intellectuelle en Inde (2005 amendement de la loi indienne sur les brevets)
  • l’Observatoire de l’OMS (WHO Watch): renforcer les liens entre le mondial et le local (MPS Ghana)
  • l’IPHU au Guatemala avec un accent sur l'interculturalité
  • la participation du MPS dans le suivi et l’évaluation du Partenariat International pour la Santé visant un engagement des pays 

Au niveau central, le MPS propose les plates-formes suivantes pour encourager cette fonction du mouvement: l'Observatoire de l'OMS, les lettres d’informations, la campagne DAS qui permet (de même que l'Observatoire de l'OMS et l'IPHU) d'augmenter la capacité des jeunes activistes à s'engager dans des enjeux internationaux. Le MPS facilite et plaide pour que les perspectives de la base soient reflétées dans les forums régionaux et internationaux pertinents. 

 

4. Structure de gouvernance

À la fin de 2010, un processus de renouvellement de la gouvernance a été proposé et accepté. Depuis lors, et à en préparation à la troisième Assemblée populaire de la santé, le MPS a traversé un processus de renouvellement dans lequel un large éventail de parties prenantes ont été engagées, y compris les pays, les structures régionales et les réseaux affiliés. Vous trouverez ci-dessous un aperçu de la nouvelle structure qui a été instituée à partir de juillet 2012 :

 

4.1 Comité de pilotage international

Le processus de renouvellement de la gouvernance mondiale du MPS vise à assurer une représentation des structures du MPS actives au sein du Comité de pilotage (CP), à encourager le développement du leadership des jeunes, tout en respectant l'expérience, et à y inclure les principes de transparence, de renouvellement et de participation. Il en est résulté la démission de certains membres du CP laissant la place à de jeunes activistes de la santé qui ont démontré un engagement et des capacités dans leur région et dans le monde. 

 

Le CP est l'organe de décision principal du MPS. La tâche principale du CP est de fournir une orientation stratégique au mouvement, de promouvoir la Charte populaire pour la santé, de développer des positions et d'assurer es communications bidirectionnelles aisées entre le MPS et les régions/les réseaux/les programmes qui le représentent. La communication avec les cercles nationaux est une fonction importante des représentants régionaux.

Le MPS vise à organiser une rencontre en personne par an, mais cela dépend d'un financement suffisant. Les décisions qui doivent être prises entre les réunions sont faites via e-mail et Skype et reçoivent les conseils de la CoCo.

Le Comité de pilotage international se compose désormais des représentants des :

SC

 • structures régionales du MPS (chaque région est constituée d'un ou plusieurs cercles nationaux),

 • programmes internationaux du MPS,

 • réseaux affiliés au MPS, et du

 • Président du Conseil consultatif.

 

 

 

Un principe de rotation a été instauré dans la nouvelle structure de gouvernance, tout en reconnaissant la nécessité de la continuité et du changement. Ainsi, chaque comité fera fonction pendant 3 ans, et personne ne siégera au comité pour une période supérieure à deux mandats. La représentation tournera entre les différents pays actifs dans une région et entre les réseaux. 

Vous trouverez ci-dessous les adresses e-mail des nouveaux représentants du Comité de pilotage confirmés. Nous continuerons à mettre à jour cette liste jusqu’à ce que la représentation soit finalisée.

 

Représentants régionaux

Afrique Subsaharienne

David Sander

sandersdav5845 [at] gmail.com

Afrique Centrale et de l’Ouest

Rudolf Abugnaba

abugnaba [at] gmail.com

Asie du Sud

Qasem Chowdhury

qasemchowdhury [at] yahoo.com

Asie du Sud-Est

Delen de la Paz

delen27 [at] yahoo.com

Moyen-Orient

Ghassan Hamdan

ghassan.a.hamdan [at] gmail.com

Amérique Centrale

Hugo Icu

icuperen [at] yahoo.com

America du Sud

Vivi Camacho

camachovivian [at] hotmail.com

Brésil

Camila Gugliani

giugli [at] hotmail.com

Inde

Sarojini N.B.

sarojinipr [at] gmail.com

Europe

Chiara Bodini

chiara.bodini [at] unibo.it

Amérique du Nord

Leigh Haynes

leigh.kamore [at] gmail.com

Représentants des programmes

DAS

Claudio Schuftan

Cschuftan [at] phmovement.org

 WHO Watch (Observatoire de l'OMS)

John Mahama

Jmahama [at] gmail.com

IPHU (Université Internationale et Populaire pour la Santé)

David Legge (TBC)

D.Legge [at ] latrobe.edu.au

GHW

Amit Sengupta

Asengupta [at] phmovement.org

Représentants des réseaux

M3M

Wim De Ceukelaire

Wim [@] g3w.be

Alames

Mauricio Torres

maot99 [@] yahoo.es

TWN

K M Gopakumar

Kmgkumar [@] gmail.com

HAI Global

Tim Reed

Tim [@] haiglobal.org

MMI

Andreas Wulf

Wulf [@] medico.de

Ex officio

Ancien coordinateur

Hani Serag

Hserag [at] phmovement.org

Coordinatrice actuelle

Bridget Lloyd

Blloyd [at] phmovement.org

4.2 Commission de Coordination – CoCo

La Commission de Coordination est l'organe exécutif composé de 7 personnes du Comité de pilotage (CP), qui est nommée par le CP et comprend les deux coprésidents du CP. La CoCo se rencontre par Skype une fois par mois et guide le travail du secrétariat international dans le cadre fixé par le CP.  

La CoCo est constituée de : David Sanders, Camila Giugliani, Sarojini N.B., Mauricio Torres, David Legge, Wim De Ceukelaire et de Fran Baum.

 

4.3 Conseil consultatif

Il y a un certain nombre de personnes qui ont éclairé les points de vue du MPS et qui ont joué un rôle central dans le développement de MPS. Un Conseil consultatif est en train d'être constitué afin d'assurer l'utilisation continue de la sagesse et des conseils de certains de ses membres de longue date qui ne sont plus dans le Comité de pilotage, ainsi que des conseils d'autres cadres supérieurs associés au MPS. Ce sera une structure formelle et reconnue, et le président sera un membre du CP. Vous trouverez plus de détails ci-dessous. 

Membres confirmés du Conseil consultatif:

·         Prem John: pjohm [at] phmovement.org

·         Ravi Nayaran: chcravi [at] gmail.com

·         Alexis Benos: abenos [at] phmovement.org

·         Fran Baum: fbaum [at] phmovement.org

 

4.4 Les réseaux

Dans le cadre du processus de renouvellement de la gouvernance, le MPS a revu et élargi ses réseaux affiliés. Les réseaux mentionnés ci-dessous sont ceux qui ont approuvé leur affiliation auprès du MPS. Quatre d'entre eux siègeront au Comité de pilotage sur une base rotative. 

 4.5 Secrétariat international

Le Secrétariat international est l'organe exécutif du MPS. Actuellement, le MPS possède trois secrétariats: au Cap (Afrique du Sud), à New Delhi (Inde) et au Caire (Égypte). Des discussions ont été engagées au sein du Comité de pilotage, et seront poursuivies en Amérique latine, au sujet de la possibilité d'avoir un quatrième secrétariat en Amérique latine. 

Les trois coordinateurs internationaux actuels sont:

·         Bridget Lloyd: blloyd [at] phmovement.org

·         Hani Serag: hserag [at] phmovement.org

·         Amit Sengupta: asengupta [at] phmovement.org

 

Il convient de noter que le personnel employé par le MPS est peu nombreux et que le MPS fait appel à énormément de volontaires. Toutes les personnes composant le Comité de pilotage, la CoCo et le Conseil consultatif le font à titre bénévole. Beaucoup de nos programmes tels que l'Université internationale et populaire de la santé (IPHU) et le WHO Watch (l'Observatoire de l'OMS) n'existeraient pas sans les bénévoles. 

Télécharger la brochure du MPS en français, en anglais ou en espagnol

 

« Les soins de santé primaires sont et restent la bonne voie pour nous tous. Ecoutons ces communautés. Combien de fois les avons-nous autorisées à prendre part à leur propre développement ? Les véritables initiatives prises par les populations elles-mêmes doivent être soutenues pour faire pression sur les preneurs de décisions, les gouvernements et le secteur privé pour s’assurer que la vision de Alma-Ata devienne une réalité. »

Dr. Upunda, Directeur Médical du Ministère de la Santé, Tanzanie, avril 2002, ouverture d’un atelier du Mouvement pour la Santé des Peuples en Tanzanie.

« Plus de 50 pour cent de la population dans mon pays n’a pratiquement pas accès aux soins de santé. Il est grand temps que les secteurs publics et privés se concertent pour fournir conjointement des services de santé à toutes les catégories de la société. »

Dr Hugo Icu, Guatemala, Janvier 2004.

« Je crois en l’espèce humaine. La santé des peuples est en sécurité dans les mains des peuples. L’objectif est de permettre aux individus et aux communautés, avec les connaissances et les compétences nécessaires, d’accéder à la santé par eux-mêmes. »

D John Oommen, Orissa, Inde, Mai 2003.

« Je suis là pour montrer ce qu’est la solidarité avec des compagnons activistes. Nous avons besoin d’une multitude de personnes critiques pour changer la situation de détérioration sanitaire et sociale.

Dr Mira Shiva, All-India Drug Action Network, PHA, Décembre2000.