Couverture sanitaire universelle: Par delà la rhétorique

Ce document met en cause l’enthousiasme grandissant pour la couverture sanitaire universelle (CSU) comme solution miracle aux besoins de santé dans les pays du Sud. Dans son interprétation dominante, la CSU propose la mise en commun de fonds pour fournir une couverture santé à toute la population d’un pays, souvent sous la forme d’un ensemble donné de services offerts via une assurance santé et fournis par un secteur privé en expansion.
L’efficacité des programmes CSU, promus avec zèle par les agences mondiales de la santé, reste pourtant à démontrer. Ce document se penche sur les cas du Brésil, de l'Inde et de la Thaïlande pour montrer comment les modèles basés sur l'assurance qui misent sur la prestation privée construisent des systèmes de santé moins efficaces et équitables.
Les systèmes de santé publics, financés par la taxation et offrant un accès universel aux soins de santé, continuent de promettre une plus grande équité et s’avèrent plus abordables. Réinventer les soins de santé publics – plutôt que les affaiblir via la CSU – est présenté comme le seul chemin à suivre pour atteindre l'accès à la santé pour tous.